Rencontre avec le poète dramaturge argentin Sebastian Villar Rojas

Publié le par Palimpseste

Rencontre avec le poète dramaturge argentin Sebastian Villar Rojas

La flecha de la nostalgia est un poème de cinquante pages, le monologue intérieur de l’horloge parlante du Brésil, trente ans après qu’elle a donné sa voix aux fuseaux horaires de son pays. Ce chant cosmique arpente le continent latinoaméricain, proposant une variation sur des auteurs de référence (Neruda et Ortiz, notamment, se font l’écho de bien des vers) et des faits quotidiens. L’infini et l’infime ne cessent de coexister au fil des strophes.
Le poème a d’abord fait partie de l'installation homonyme de l'artiste visuel argentin Nicolás Bacal (Buenos Aires, 1985) pour la Biennale du Mercosur en 2013 (à Porto Alegre, au Brésil), qui a aussi signé le prologue du livre dont on a vu une oeuvre à la Maison Rouge l'année dernière. L'installation et l'enregistrement du poème avec la voix d'Eloi Cruz, la véritable horloge parlante du Brésil depuis 1983, sont accessibles via ce lien: https://vimeo.com/82473865.
Sebastián Villar Rojas, l'auteur de la Flèche de la nostalgie, l'équipe de Denise Labouche Editions et Claire Allouche, la traductrice du texte, présenteront le livre dans sa version bilingue à la librairie.

Commenter cet article